African Parks annonce que la population de girafes du Malawi augmente avec leur introduction dans la réserve Majete

Treize girafes ont été relâchées dans la Réserve de faune sauvage Majete au Malawi, ont annoncé African Parks et Giraffe Conservation Foundation le lundi 19 novembre. Neuf sont originaires d »Afrique du Sud et ont parcouru 2 500 km par la route dans l »un des plus longs transferts de ce type. Ces girafes et quatre autres qui vivent déjà au Malawi représentent une nouvelle population pour Majete et le Malawi. L »introduction stimule la biodiversité de la réserve tout en aidant le tourisme à renforcer l »économie déjà émergente axée sur la conservation et à soutenir le développement communautaire.

     (Photo: https://mma.prnewswire.com/media/786917/African_Parks.jpg )

Bien que l »Afrique australe ait une solide population de girafes, il y en a peu au Malawi ; ce transfert porte le nombre de girafes nationales à un peu plus de 30. Dans l »ensemble, les populations de girafes ont chuté au cours des dernières décennies, la perte d »habitat, les troubles civils et la chasse illégale réduisant la population animale de l »Afrique à moins de 100 000 animaux. Cette introduction arrive à un moment crucial : le 14 novembre, la liste rouge de l »Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a annoncé que plusieurs sous-espèces de girafes sont sévèrement menacées. Le transfert de la girafe d »Afrique du Sud à Majete vise à établir une population viable qui soutiendra la conservation de la girafe dans la région.

C »est aussi un nouveau chapitre dans l »histoire de Majete. Depuis 2003, African Parks gère Majete en partenariat avec le Département des parcs nationaux et de la faune du Malawi (DNPW), dont les efforts de collaboration sont une réussite nationale. « Depuis quinze ans, notre partenariat avec le DNPW a permis à Majete de passer d »un paysage appauvri à un écosystème dynamique », déclare Craig Hay, gestionnaire du parc de la réserve faunique Majete. Plus de 2 900 animaux ont été introduits à Majete ; le lion, le rhinocéros, l »éléphant et la girafe font partie des espèces qui sont revenues dans une réserve comptant désormais plus de 12 000 animaux. L »appui essentiel de partenaires tels que la Wyss Foundation, le WWF-Belgique et la loterie par abonnement « People »s Postcode Lottery » a permis d »améliorer les infrastructures et l »application de la loi, mettant ainsi un terme au braconnage à Majete.

« L »introduction de la girafe à Majete est un exemple de la façon dont les partenariats de collaboration peuvent marquer une différence pour sauver la girafe dans la nature avant qu »il ne soit trop tard », a déclaré le Dr Julian Fennessy, directeur de la Giraffe Conservation Foundation. Plus d »un an a été consacré à la planification minutieuse du transfert. À Majete, la fondation d »une nouvelle population fait partie du développement de la réserve en tant que sanctuaire emblématique de la faune, bénéficiant aux communautés locales et offrant aux habitants du Malawi la possibilité de voir le mammifère terrestre le plus haut du monde. « Sans la girafe, le paysage africain est plus pauvre », a-t-il déclaré.  

Vous trouverez des photos et une vidéo sur ce lien

JOHANNESBOURG, November 19, 2018 /PRNewswire/ —

African Parks annonce que la population de girafes du Malawi augmente avec leur introduction dans la réserve Majete

African Parks annonce que la population de girafes du Malawi augmente avec leur introduction dans la réserve Majete

Treize girafes ont été relâchées dans la Réserve de faune sauvage Majete au Malawi, ont annoncé African Parks et Giraffe Conservation Foundation le lundi 19 novembre. Neuf sont originaires d »Afrique du Sud et ont parcouru 2 500 km par la route dans l »un des plus longs transferts de ce type. Ces girafes et quatre autres qui vivent déjà au Malawi représentent une nouvelle population pour Majete et le Malawi. L »introduction stimule la biodiversité de la réserve tout en aidant le tourisme à renforcer l »économie déjà émergente axée sur la conservation et à soutenir le développement communautaire.

     (Photo: https://mma.prnewswire.com/media/786917/African_Parks.jpg )

Bien que l »Afrique australe ait une solide population de girafes, il y en a peu au Malawi ; ce transfert porte le nombre de girafes nationales à un peu plus de 30. Dans l »ensemble, les populations de girafes ont chuté au cours des dernières décennies, la perte d »habitat, les troubles civils et la chasse illégale réduisant la population animale de l »Afrique à moins de 100 000 animaux. Cette introduction arrive à un moment crucial : le 14 novembre, la liste rouge de l »Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a annoncé que plusieurs sous-espèces de girafes sont sévèrement menacées. Le transfert de la girafe d »Afrique du Sud à Majete vise à établir une population viable qui soutiendra la conservation de la girafe dans la région.

C »est aussi un nouveau chapitre dans l »histoire de Majete. Depuis 2003, African Parks gère Majete en partenariat avec le Département des parcs nationaux et de la faune du Malawi (DNPW), dont les efforts de collaboration sont une réussite nationale. « Depuis quinze ans, notre partenariat avec le DNPW a permis à Majete de passer d »un paysage appauvri à un écosystème dynamique », déclare Craig Hay, gestionnaire du parc de la réserve faunique Majete. Plus de 2 900 animaux ont été introduits à Majete ; le lion, le rhinocéros, l »éléphant et la girafe font partie des espèces qui sont revenues dans une réserve comptant désormais plus de 12 000 animaux. L »appui essentiel de partenaires tels que la Wyss Foundation, le WWF-Belgique et la loterie par abonnement « People »s Postcode Lottery » a permis d »améliorer les infrastructures et l »application de la loi, mettant ainsi un terme au braconnage à Majete.

« L »introduction de la girafe à Majete est un exemple de la façon dont les partenariats de collaboration peuvent marquer une différence pour sauver la girafe dans la nature avant qu »il ne soit trop tard », a déclaré le Dr Julian Fennessy, directeur de la Giraffe Conservation Foundation. Plus d »un an a été consacré à la planification minutieuse du transfert. À Majete, la fondation d »une nouvelle population fait partie du développement de la réserve en tant que sanctuaire emblématique de la faune, bénéficiant aux communautés locales et offrant aux habitants du Malawi la possibilité de voir le mammifère terrestre le plus haut du monde. « Sans la girafe, le paysage africain est plus pauvre », a-t-il déclaré.  

Vous trouverez des photos et une vidéo sur ce lien

JOHANNESBOURG, November 19, 2018 /PRNewswire/ —

African Parks annonce que la population de girafes du Malawi augmente avec leur introduction dans la réserve Majete