Les experts appellent à une identification améliorée des patients souffrant de rosacée « à lourd fardeau » dans la pratique quotidienne

Une analyse additionnelle des données d »une étude mondiale révèle que la qualité de vie est affectée par plusieurs facteurs s »étendant au-delà de la seule gravité de la rosacée 

Une analyse additionnelle d »une étude mondiale menée et présentée plus tôt cette année, prenant la forme d »un rapport d »expert intitulé « Rosacea: Beyond the visible » (Rosacée : au-delà du visible), aide les professionnels de santé à identifier les caractéristiques courantes des patients souffrant de rosacée à lourd fardeau*. Les résultats de l »analyse ont pour but de favoriser des plans de traitement personnalisés en vue d »améliorer les soins aux patients. Les résultats présentés hier lors d »un symposium au 27e Congrès de l »Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV) à Paris, en France, révèlent qu »une définition plus large des patients souffrant de rosacée à lourd fardeau est nécessaire pour contribuer à réduire le fardeau dans la pratique quotidienne.

     (Logo: http://mma.prnewswire.com/media/554005/Galderma_Logo.jpg )

L »analyse des données a classifié les patients souffrant de rosacée à lourd fardeau en fonction de la mesure dans laquelle leur condition impactait leur qualité de vie (QDV), ainsi que la mesure dans laquelle elle influence leur comportement et leur niveau d »espérance vis-à-vis d »une guérison.[1]

« Les personnes souffrant de rosacée sont souvent jugées sur leur apparence, ce qui les affecte beaucoup au quotidien. Si leur rosacée est sévère, les symptômes sont aussi susceptibles d »être plus importants, allant des démangeaisons aux sensations de brûlure en passant par des parties centrales du visage rouges en permanence. Toutefois, même les personnes souffrant de formes de rosacée moins graves indiquent un impact important sur leur qualité de vie, ce qui suggère qu »il n »est pas suffisant d »évaluer les patients en se basant uniquement sur la gravité clinique », a déclaré le Prof. Dr. Uwe Gieler, du département de dermatologie et de la clinique de médecine psychosomatique et de psychothérapie de l »université Justus-Liebig de Giessen, en Allemagne, et l »un des auteurs du rapport Rosacea: Beyond the visible. « En améliorant l »identification de cette démographie, les dermatologues et autres professionnels de santé seront mieux équipés pour personnaliser le traitement en fonction des besoins de l »individu et, en fin de compte, améliorer le soin pour les personnes vivant avec cette maladie de peau chronique. »

Les données ont révélé que les patients souffrant de rosacée à lourd fardeau étaient considérablement plus jeunes, avaient un emploi et étaient plus susceptibles d »être des hommes, par rapport à leurs pairs à moins lourd fardeau. Une autre caractéristique définie comprenait une augmentation des sensations cutanées (telles que les démangeaisons 48 % contre 37 % et la douleur 23 % contre 13 %) en comparaison avec leurs pairs à moins lourd fardeau au fil des 12 derniers mois.

Le risque de rosacée à lourd fardeau est affecté par la gravité des symptômes ; toutefois, cet état peut être associé à n »importe quelle gravité de rosacée. Sur 12 mois, il a été démontré que les patients à lourd fardeau souffraient d »un risque grandement accru de subir un impact sur leurs activités quotidiennes, comme leur routine de soin de la peau, en plus d »éprouver de l »inconfort en raison de leur maladie, par rapport aux patients sans lourd fardeau. Les autres facteurs de risque comprenaient des antécédents familiaux de rosacée et une augmentation des visites aux urgences en rapport avec la rosacée.

Les experts ont conclu que les professionnels de santé traitant des patients souffrant de rosacée devraient inclure des questions en rapport avec le fardeau dans la pratique quotidienne, afin d »assurer que le traitement prenne en considération la manière dont les patients vivent la maladie, et pas seulement la gravité de celle-ci.

La présentation est intitulée « Defining High Burden patients » (Définir les patients à lourd fardeau) (Gieler, U. et al., 27e Congrès de l »Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV), le 13 septembre 2018).

*Les patients étaient catégorisés comme étant à lourd fardeau quand au moins trois des quatre domaines étaient jugés positifs (seuil défini par la moyenne du groupe).

    Domaine          Question évaluée                    Seuil positif    QDV              Impact global sur la QDV (0-10)     Score >5        Mode de vie      Adaptation comportementale (0-10)   Score >6    Aspects          Volonté de payer pour obtenir       >20 % des revenus     économiques      une guérison complète               mensuels    Aspects          Volonté d''échanger des années       >6 mois     psychosociaux/   de vie pour une guérison complète      émotionnels

Pour des ressources multimédias associées, veuillez consulter la page http://www.epresspack.net/galderma-rosacea

À propos de la rosacée    

La rosacée est une maladie de peau inflammatoire courante qui présente des caractéristiques cliniques variables, dont les plus courantes sont le rougissement, un érythème permanent, et des lésions inflammatoires. Elle affecte principalement les parties centrales du visage, comme les joues et le nez. La maladie peut affecter tant les hommes que les femmes adultes, généralement après 30 ans. De plus, des symptômes tels que des picotements, des sensations de brûlure et une sensibilité accrue de la peau sont courantes. Les yeux sont souvent affectés, et peuvent se présenter comme étant rouges, secs ou susciter des démangeaisons.

Bien que la cause de cette maladie fasse encore l »objet de débats, divers facteurs déclencheurs sont connus, notamment la nourriture épicée, l »alcool, le stress émotionnel, le soleil/l »exposition aux UV, ainsi que les boissons et bains chauds. Des démodex, acariens généralement inoffensifs, peuvent aussi être trouvés dans la peau de beaucoup de personnes souffrant de rosacée.

La rosacée peut empirer au fil du temps si elle n »est pas traitée. Il est recommandé aux personnes pensant souffrir de rosacée de rendre visite à leur dermatologue ou prestataire de santé pour la réalisation d »un diagnostic et discuter du traitement qui leur conviendrait. Comme la rosacée est une maladie très visible, elle est réputée causer de l »embarras et de l »anxiété parmi certains patients, pouvant ainsi engendrer de la frustration et avoir un impact négatif sur leur vie sociale.

À propos de l »étude BURDEN    

L »étude BURDEN a été développée par Kantar Health à titre d »étude en ligne auto-administrée et soutenue par Galderma. L »étude impliquait 710 patients souffrant de rosacée et 554 dermatologues et médecins généralistes de 6 pays (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Canada et États-Unis). L »étude demandait aux répondants de parler de leur expérience de vie avec la rosacée, ou du traitement des patients souffrant de rosacée.

Les participants ont été recrutés en utilisant le panel en ligne Kantar. Pour maximiser la taille d »échantillon, aucun quota n »a été établi. Par conséquent, l »échantillon n »est pas représentatif de la population souffrant de rosacée dans chaque pays ; ainsi, les résultats de cette étude pourraient être affectés par le biais de sélection et ne peuvent pas représenter l »ensemble de la population souffrant de rosacée.

À propos de Galderma   

Galderma, une entreprise de solutions médicales de Nestlé Skin Health, a été créée en 1981 et est désormais présente dans plus de 100 pays avec un vaste portefeuille de produits qui permettent de traiter un large éventail de conditions dermatologiques. La société fait équipe avec des professionnels de santé du monde entier pour répondre aux besoins de soins de la peau des personnes tout au long de leur vie. Galderma est un leader en recherche et développement de solutions scientifiquement définies et médicalement éprouvées pour la peau. Pour tout complément d »information, veuillez consulter le site http://www.galderma.com

Références :    

1.  Données consignées au dossier de Galderma.

PARIS, September 16, 2018 /PRNewswire/ —

Les experts appellent à une identification améliorée des patients souffrant de rosacée « à lourd fardeau » dans la pratique quotidienne